• Accueil
  • > Archives pour janvier 2014

Archives pour janvier 2014

Ma deuxième semaine:

Les missions commencent à se préciser et je commence à attaquer le boulot, même si Brice dit que je bosse pas xD car on s’envoi des emails plusieurs fois par jours pour prévoir le w-e !

Aujourd’hui c’est jeudi et Victor arrive ce soir ! J’ai super hâte de le voir!!! J’espère qu’il va autant apprécier que moi la Guyane!

De part la pression de mon départ, l’émotion , l’angoisse de ne pas se voir et d’autres petits trucs on a fait que se prendre la tête avant mon départ, j’espère sincèrement que ces 10 jours seront plus paisibles et qu’on arrivera à oublier un peu que après on ne se verra plus pendant 5 mois… ‘-_- Puis 5 mois ça passe vite (autopersuasion^.^)!!!

(Oui je sais je raconte trop ma vie mais c’est mon blog je dis ce que je veux :-p)

Ce week-end nous partons aux îles du Salut tous ensemble, donc 1er carbet pour Victor ! J’ai préparé pas mal de chose pour son séjour (visites, paddle, resto, ballades, rando…), j’espère que l’on aura le temps de tout faire !

Les îles du salut c’est trois îlots qui sont rattachés à la Guyane. C’est à une quinzaine de kilomètre de Kourou mais le bateau met plus d’une heure pour y aller… Les îles appartiennent au CNES (là où je travaille) car c’est directement sous la trajectoire des lanceurs. Du coup quand y’a un lancement l’île est évacuée. Je vais essayer de vous expliquer l’histoire via les récits que j’ai eu et mes souvenirs:

Avant elles étaient nommées les  »Îles du Triangle » (peut etre parcequ’elle sont 3, où que vue du ciel la disposition doit ressembler à un triangle? je sais pas je me renseignerai). Après ce fut les « Îles du Diable » car pour y accéder c’était tres périlleux et dangereux en raison des forts courants marins et d’une tragédie fluviale au 18eme siecle (je crois qu’un bateau avait échoué). 

Si elles s’appellent les  » Îles du Salut » désormais c’est car lorsque les colons français sont venus en Guyane il y a eu de terribles épidémies de fievres jaunes, ce qui décima une grande partie de la population des colons. Certains survivants déciderent de venir sur ces îles car le climat y était plus favorable et moins dangereux et comme les îles leurs ont sauvé la vie ils les ont appelé comme ça.

Apres il y a eu les esclaves noirs qui y ont habité afin de défricher le territoire, ceux qui y ont survécu ont pu être libre apparemment et ont été autorisé à rejoindre le continent pour fonder des village le long du fleuve  Maroni.

Et là vous me dites « il s’en est passé des choses sur ces îles » et je répond « oui et ça n’est pas finit »!

Par la suite une forteresse a été construite fin 18eme (premiere république) pour acceuillir les déportés politiques.

C’est avec l’abolition de l’esclavage et l’opposition politique grandissante dans les prisons en métropole que l’idée de substituer des bagnards aux esclaves fait jour, pour investir la Guyane.

Il y a donc eu plusieurs bagnes en Guyane. Celui situé sur les îles était un des moins dur car le taux de mortalité était inférieur à celui des bagnes en pleines forêt. Mais les conditions de détention n’en était pas moins difficiles et humiliantes. Alfred Dreyfus y a été prisonniers. Le bagne fut fermé en 1947.

Et maintenant c’est devenu un lieu paisible où venir se promener et contempler la faune et la flore Guyanaise.

Je vous envoie à tous de bonnes ondes et quelques rayons de soleil pour vous réchauffer de votre rude hiver ;-)

Gros bisous

Solenn

Ma première semaine :

La première semaine fut assez tranquille, j’ai pu faire connaissance avec le service qui gentiment m’avait préparé un pot de bienvenue ! J’ai eu des visites du centre, une formation de sécurité, découvert mes futures missions (qui ont vraiment l’air bien) … C’est un secteur qui est passionnant et où la plupart des gens sont passionnés aussi, donc passionnant… bref ! On en apprend tous les jours et on sens que la plupart des gens sont tres heureux de travailler là.

Je n’arrive toujours pas à me rendre compte que j’y suis !

J’ai pu rencontrer d’autres personnes très sympas. Le mercredi soir je suis allé à la Batchata avec Mar une espagnole pétillante et gentille. J’y ai rencontré Codri et Nathalie et nous avons brièvement parlé de faire carnaval le vendredi soir… Le lendemain Mar m’appelait pour que l’on aille louer nos déguisements de Touloulou et nous a embarqué dans la folle aventure du carnaval guyanais.

Le vendredi soir nous avons donc organisé un apéro chez moi avant de partir à la soirée carnaval…Une fois à la soirée carnaval on s’est rendu compte que l’on ne savait pas vraiment danser ce genre de danse, ce fut donc parfois très drôle… voire périlleux (entre les pas, la robe trop longue, le chapeau qui tiens pas…). Heureusement que l’on avait bu quelques ti’punch avant pour se décoincer. Le principe de la Touloulou c’est qu’elle est déguisée de la tête au pied et donc méconnaissable. Durant la soirée elle peut inviter qui elle veut à danser sans que le cavalier ne sache qui elle est! Les danses sont tres proches et explicites. En plus il fait terriblement chaud car on est couverte de la tête au pied (cagoule , perruques, chapeau, gants, masques…)! Je vous mettrai des photos sur le blog, elles sont vraiment tres drôles! En voilà une pour commencer! D’après-vous quelle Touloulou je suis?Où suis-je?

Apres Carnaval, vers 4h du matin nous sommes rentrés déposer les déguisements et sommes allés nous rafraichir à la plage !! C’était super, on s’est beaucoup amusé ! L’eau était chaude et la lune éclairait assez bien la plage.

Le samedi nous sommes donc resté chacun chez sois afin de se reposer. Le soir nous avons tous pris une bière pour faire un debrief de la soirée et regarder les photos.

Le dimanche nous sommes allés avec Adrien et Alessandro (un italien, mon voisin de palier, très gentil aussi) à la plage de Remire Montjoly rejoindre Michaela (une italienne très sympa). Les vagues étaient déchainées, on a bien rigolé. Comme il s’est mis à pleuvoir dans l’après-midi on est allé à Cayenne boire un coup puis par la suite au Zoo.  Le Zoo est vraiment gigantesque et splendide, très bien intégré à l’environnement. Cependant ça nous a fait mal au cœur de voir les animaux en cage alors que la nature autours est si généreuse et si proche d’eux.

Lors de notre visite je me suis fait piquer le pied par une fourmi guerrière énooooorme genre la taille d’un ongle de pouce. En plus cette méchante, j’avais beau secouer mon pied elle s’accrochait et ça faisait mal ! Du coup, j’ai demandé à Alessandro de me l’enlever et comme il ne voulait pas la toucher de peur qu’elle le pique aussi, il n’a rien trouvé de mieux que de l’écraser avec son pied de toutes ses forces en tapant dessus plusieurs fois d’affilé…sauf que dois-je vous rappeler que la fourmi était toujours sur mon pied ?! Bref, c’était le moment drôle et douloureux de la journée (douloureux en premier et drôle ensuite plutôt) ! xD J’ai décidé de l’embeter un certains temps avec ça ^.^

De retour à Kourou nous sommes tombés nez à nez avec le défilé du carnaval de Kourou, on s’est donc arrêté pour suivre la parade !

L’arrivée

Bonjour à tous,

Tout d’abord je tiens à m’excuser pour mon grand silence, il s’avère que je n’avais pas internet à mon logement et je ne désirais pas le faire au travail par soucis de discrétion.

 Je vais donc vous retracer mes deux dernières semaines en plusieurs articles ;-) :

 Le voyage en avion s’est bien passé, malgré des enfants assez bruyants au début ^.^ ! Le voyage a duré 9h, j’ai donc eu le temps de regarder plusieurs films, dormir… L’arrivée fut fantastique, nous avons survolé la foret amazonienne et j’avais l’impression que c’était d’énormes brocolis !!!

A mon arrivée j’ai pris une navette du boulot pour allé à mon logement. Cependant mon logement n’était pas encore accessible donc j’ai été accueillis par les stagiaires et ai reçu l’hospitalité pour la nuit de la part de Hugo et Ségolène. Hugo fait une césure au CSG et Ségolène sa femme travaille sur Cayenne, ils sont fort sympathiques. Le premier soir après un tour sur la plage (à 400 m de nos bâtiments) avec Hugo, Adrien (un stagiaire) et Brice (fait aussi une césure), nous avons pris l’apéro et diné ensemble ! Premier ti’ punch autant dire qu’avec la fatigue du voyage j’ai du faire doublement attention de ne pas dire trop de bêtises…^.^

Le lendemain je me suis levée en pleine forme et HOP direction les formalités administratives ;-). Nous avons ensuite déjeuné au marché.

L’après-midi nous sommes allé faire le circuit de la montagne des singes ! C’était superbe, j’ai adoré ! Nous avons fait un parcours dans la foret qui amène au sommet de la colline où se trouve un carbet aménagé par l’O.N.F, le but ultime de la visite. Là, la vue est spectaculaire sur la ville de Kourou, le fleuve le Kourou, les îles du Salut et le CSG. Et franchement ça valait la mini-rando qu’on venait d’effectuer ! Le retour (la descente) a été plus rapide, les garçons ont trouvé des lianes qui « avaient l’air » solides sur le chemin et ce sont pris pour Tarzan, perso j’avais trop peur que ça lâche ou alors de tomber le crâne sur une racine donc m’ouvrir donc me vider de mon sang donc mourir mangée par les fourmis (oui j’ai découvert que les fourmis c’est pas si gentils, mais je vous raconterai plus tard)… bref le scenario catastrophe ;-)! En rentrant on s’est arrêté au bord du fleuve car Hugo voulait pêcher, mais on est rentré sans poissons !

Le soir j’était vraiment fatiguée mais toujours aussi heureuse d’être là! Roselyne (qui est une amie de mes parents depuis leurs rencontre en Guyane) est venu me chercher pour allé diner à un resto Brésilien où l’on paie son repas au poids de son assiette. Comme nous attendions du monde et qu’ils sont arrivés tard nous avons pris une caipirinha et avons papoté. Le diner fut très agréable, on a beaucoup rigolé et bien mangé.

Le lendemain je suis allée me prendre un abonnement téléphonique pour la Guyane, j’ai pu m’installer dans mon appartement (de 80m2 tatataaaa). Il est très spacieux et lumineux, situé au premier étage, avec deux chambres… Je suis arrivée il n’y avait pas de rideaux, on voyait tout chez moi depuis l’extérieur, d’ailleurs le samedi soir, un gars m’a salué depuis le parking alors que moi j’était sur mon canapé, ça vous donne une idée… Heureusement le lendemain je voyais Roselyne qui m’a fourni des rideaux et de quoi rendre l’appartement plus chaleureux. Nous avons déjeuné ensemble et skypé avec mes parents.

Le soir nous sommes allé manger un madras avec tous les autres stagiaires. Un madras c’est une sorte de baraque à frite qui s’installe sur les parking.

Donc je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer !!!



comprar-perfumes93 |
AmericainWeekEnd |
Sudlocationvacance |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Usvoyage
| Appart 65
| Voyage-à-saint-hilaire